Un Amour Vache

Végétarisme / végétalisme, condition animale, santé, environnement, philosophie de vie…

Tu étais arrivée dimanche 3 avril à la maison.

Ça faisait des mois que l’on t’attendait. On attendait ta stérilisation et les beaux jours.

Tu étais toute douce et gentille. Pinpin était content que tu sois là. Il était tout foufou !

Quel choc quand je t’ai retrouvé hier matin sans vie, alors que tu allais bien la veille.

Nous n’avons qu’une piste : un peu de diarrhée qui a souillé ton poil. Mais j’ai du mal à croire que ça pourrait être un changement alimentaire trop brusque. Tu mangeais quasiment comme avant et RAS niveau selles et état général depuis ton arrivée. En tout cas, pour la prochaine, je ferai encore plus attention sur ce point.

Tu ne nous as pas laissé le temps de t’emmener chez le véto.
J’espère que tu n’as pas trop souffert.

On ne t’oubliera pas ma Belle.

Merci Valérie pour ce joli montage. Valérie est la présidente de l’association Bunny et Compagnie, chez qui j’avais adopté Lily.
Lily

Sur Arte, j’ai vu un reportage sur une famille recueillant des enfants orphelins ou abandonnés, des enfants des rues. Ils ont quatre enfants à eux et ont recueillis tous les autres (33).

C’est un reportage, signé 360° Géo : « Cambodge, un espoir pour les enfants ». Diffusé le 10 octobre 2015, nouvelle diffusion le 17 octobre 2015.

Actuellement en replay ici : http://www.arte.tv/guide/fr/056821-009/360-geo

 

Synopsis : « Au Cambodge, le nombre d’enfants vivant dans la rue n’a cessé d’augmenter au cours des dernières années. À Phnom Penh, la capitale, où les orphelinats sont dépassés, on en recense pas moins de 20 000. Beaucoup ont dû quitter la campagne, leurs familles ne pouvant plus subvenir à leurs besoins. Parmi eux, certains ont eu la chance d’être adoptés par Sitha et Sreymom. Ils font désormais partie d’une famille de trente-trois enfants. Malgré le manque de moyens et le défi que représente l’entretien d’une telle tribu, Sitha et son épouse continuent d’accueillir de nouveaux venus, comme ces jumeaux de 3 ans dont les parents ont été emportés par la tuberculose. »

cio

Ce reportage m’a émue et j’ai voulu en savoir plus.

J’ai cherché comment on peut leur venir en aide. Sitha et Sreymond ont fondé le CIO (Children’s Improvement Organisation), une organisation à but non lucratif et non gouvernementale qui a été créée pour sauver la vie des enfants sans-abri et gravement défavorisées au Cambodge.

Merci au partage et au témoignage de cette volontaire pour le CIO : http://olivianysse.com/2015/08/05/children-of-cambodia/
Son site est anglais. Voilà la traduction de google : clic

Vous pouvez joindre le CIO via leur site : http://www.childrensimprovement.org/

Et voici leur page Facebook : https://www.facebook.com/Childrens-Improvement-Organisation-393976603984368/timeline/

A l’occasion de la Journée Internationale de la Non Violence Éducative du 29 avril 2015, je voulais vous partager un film très intéressant sur le sujet où l’on voit comment la Suède a réussi ce challenge !

 

Un film à voir sur le site de l’OVEO (Observatoire de la Violence Éducative Ordinaire) :

Si j'aurais su, je serais né en Suède !
>> Clic !!

 

A la 13min 21s : « Enfin, ce n’est pas plus efficace d’éduquer son enfant en le tapant… (…) Si on dit par exemple qu’ils (…) cassent un vase. Si je les tapais pour avoir cassé ce vase. La prochaine fois qu’ils casseront un vase, ils iront le cacher très loin et n’avoueront jamais que c’est eux. Qu’est-ce qu’ils en retiendraient de tout ça ? Ils en retiendraient qu’il est bien mieux de ne pas être honnête, de mentir et d’accuser les autres. Ce n’est pas vraiment ce genre de personnes que l’on veut côtoyer plus tard, dans la société, non ? »